Unanimité

4.06.2014

Le Grand Conseil bernois donne un signal clair. Par 144 voix, sans opposition, le Parlement cantonal a adopté le crédit d’études de 24,5 millions de francs pour le Campus Biel/Bienne.

Les prochaines étapes sont désormais les suivantes:

D’ici mi-2015
Organisation du concours de projets, préparation de la phase de planification du projet.

D’ici fin 2016
Avant-projet, projet de construction et devis.

2017
Décision du Grand Conseil sur le crédit d’exécution.

2018
Début probable des travaux.

Septembre 2021
Date prévue de mise en service.

 


 

14.03.2014

Crédit pour l’étude de projet Campus Biel/Bienne

Les travaux préparatoires en vue de la réalisation du Campus Biel/Bienne progressent conformément au calendrier prévu. La prochaine étape importante est la phase d'étude de projet. Le Conseil-exécutif du canton de Berne propose au Grand Conseil d'allouer un crédit de 24,5 millions de francs pour financer jusqu'à la phase de réalisation l'étude de projet Campus Biel/Bienne pour les disciplines techniques de la Haute école spécialisée bernoise. Le parlement cantonal examinera l'affaire vraisemblablement lors de sa session de juin prochain.


Un concours doit être organisé au préalable puisque le site choisi sur le territoire biennois se trouve dans une zone à planification obligatoire. Le résultat du concours servira ensuite de base au plan de quartier à établir. Le crédit d'engagement pour l'étude de projet comprend en outre l'élaboration d'un avant-projet, un projet de construction assorti d'un devis et la procédure d'obtention du permis de construire. Il devrait permettre également d'autoriser les dépenses nécessaires à la préparation et à l'organisation d'un appel d'offres destiné aux entreprises totales. L'élaboration du projet pourrait ainsi se faire sans délais, jusqu'à la demande du crédit d'exécution.


Les coûts totaux des travaux sont estimés à environ 240 millions de francs. Le chantier devrait s'ouvrir en 2018 et l'inauguration du Campus Biel/Bienne est prévue pour l'automne 2021.

 


19.09.2012

Nouveau campus de la HES bernoise à Bienne: financement des premiers travaux de planification

Le canton de Berne donne le coup d'envoi à la planification du nouveau campus de la Haute école spécialisée bernoise, à Bienne. Le gouvernement a débloqué un crédit d'un million de francs pour réaliser les travaux préliminaires. Ces fonds serviront à élaborer les bases décisionnelles nécessaires à une réalisation rapide du nouveau projet de construction. Le canton entend notamment définir les exigences détaillées des futurs utilisateurs ainsi que la distribution des locaux et prendre les mesures pour disposer du terrain nécessaire à la construction. Etabli en fonction de ces travaux préliminaires, le crédit d'étude de projet sera vraisemblablement soumis à l'approbation du Grand Conseil début 2014. Le parlement cantonal rendra sa décision quant à la réalisation environ deux ans plus tard. Parallèlement à ce processus, le gouvernement déterminera les disciplines qui seront enseignées à la Haute école spécialisée bernoise sur ses sites de Berne et de Berthoud. Le nouveau campus de Bienne renforcera le canton de Berne dans son rôle de pôle de formation et augmentera la compétitivité de la Haute école spécialisée bernoise face à ses concurrentes suisses.


Traitement de l'affaire: Direction des travaux publics, des transports et de l'énergie

 


 

Victoire d'étape de la raison

Le Comité «Campus Biel/Bienne» se réjouit de la décision du Grand Conseil, qu'il considère comme une victoire d'étape de la raison. Cela ne renforce pas seulement la HESB, mais tout le canton de Berne en tant que place économique.

>> Communiqué 22.03.2012 (pdf)

>> Voir communiqués de presse

 

220312 Grossrat Abstimmung

 

 


 

 

Zeitungstitelbild

Le canton de Berne va-t-il rester sur le carreau?

Download Journal

 


 

Formation en tant que balle de jeu de la politique régionale !

Sous la devise «Formation en tant que balle de jeu de la politique régionale – est-ce que le Grand Conseil conduit l'ours HESB sur le verglas ?» le Comité «Campus Biel/Bienne» organise un événement neigeux sur la place Robert-Walser à Bienne. Cette sculpture géante en neige d'environ 5m a été créée par la sculptrice Ruth Fischer de Brienz avec l'aide d'autres assistants.

Communiqué de presse 16.02.2012 (pdf)

stapi etter moser
Jakob Etter, député, Erich Fehr, maire de Bienne, Peter Moser, député,
s'investissent pour une concentration des sites à Bienne. (d.g.à.d.)
stapi fischer kaufmann
Erich Fehr, maire de Bienne, avec les artistes sur neige de l'Oberland bernois
Ruth Fischer, sculpteuse et Bruno Kaufmann (d.g.à.d.)

 

ours campus 16 2 12 orig
L'oeuvre d'art est terminée.

 

Jeudi 16 février
Nous vous servirons volontiers un vin chaud entre 16h00 et 19h00. 

 

Un ours est créé - Impressions


 

40 m3 Schnee aus dem Berner Jura wird angeliefert icebear150212_4
Mardi 14 février 2012, 14h00
40 m3 de neige du Jura bernois est livré..
icebear150212_5 icebearkubus

Mardi 14 février 2012, 15h00
La neige est projetée dans une „caisse en bois". Un cube de neige de 5m x 2,5m x 2,5m
se forme. La neige se tasse....

icebear150212_6 icebear150212_7
Mercredi 15 février 2012, 11h00
Démontage de la caisse en bois.
einsatz einsatz_1
Mercredi 15 février 2012, 14h00
Ruth Fischer et ses assistants de l'atelier c2 se mettent au travail.
form 2 baer
Mercredi 15 février 2012, 17h00
Les premiers traits de l'ours en neige deviennent visibles.
endphase 2 endphase
Jeudi 16 février 2012, 11h00
La phase finale s'approche..........

 


 

Communiqué de presse du Grand Conseil

Regroupement de la HES bernoise

La commission veut un campus Technique à Bienne

La commission consultative du Grand Conseil bernois est en principe favorable à la création d'un campus Technique à Bienne comme première étape du regroupement de la HES bernoise. Quant à la deuxième étape, elle devrait être réétudiée par le Conseil-exécutif.

Présidée par le député Mathias Tromp, la commission consultative du Grand Conseil bernois s'est réunie à quatre reprises, en présence des conseillers d'Etat chargés du dossier, Barbara Egger-Jenzer, directrice des travaux publics, des transports et de l'énergie, et Bernhard Pulver, directeur de l'instruction publique. Elle a également entendu les représentants la Haute école spécialisée bernoise (HESB) et des trois communes qui abritent des sites. Enfin, la commission a interrogé le conseiller d'Etat Andreas Rickenbacher, directeur de l'économie publique, sur l'importance de la HESB et du projet de parc d'innovation national pour l'économie cantonale.

Lors de sa dernière séance, la commission s'est prononcée en faveur de la procédure par étapes proposée par le gouvernement. Un campus Technique devrait voir le jour dans une première phase à Bienne. Le campus devrait permettre la concentration du département « Technique et informatique ». Une très courte majorité de la commission a appelé de ses vœux une réduction du projet par rapport aux idées d'origine, essentiellement pour des raisons financières et de politique régionale. Selon la proposition du gouvernement, les départements Architecture, Construction et Bois auraient aussi dû être intégrés au campus de Bienne. La minorité de la commission a, quant à elle, soutenu la proposition gouvernementale d'origine.

La restructuration et la concentration des sites doivent être réalisées rapidement aussi lors de la seconde phase. Toutefois, la commission a renvoyé le rapport pour que le gouvernement réexamine ce point. Elle demande au Conseil-exécutif d'étudier à nouveau de manière approfondie la question de l'endroit où les départements restants pourraient être concentrés. Cet examen devra tenir compte en particulier des aspects de politique régionale, de politique économique et de politique de formation. Il faudra autant que possible tenir compte des bâtiments restants appartenant au canton dans la future structure de la HESB. Les sites de Berthoud et de Bienne doivent être examinés de manière équivalente. En guise de mesure destinée à créer la confiance, des groupes d'accompagnement formés des principaux représentants des régions devront être constitués pour les trois sites (Berne, Berthoud et Bienne)..

En février 2011, le Conseil-exécutif avait décidé de regrouper la HES bernoise à Berne et Bienne. Le Grand Conseil avait alors demandé que les raisons de cette décision soient exposées dans un rapport. Le gouvernement a donc présenté les réflexions ainsi que les faits et chiffres qui ont conduit à sa décision dans un rapport, que le parlement cantonal examinera lors de sa session de mars.

Publication le 3 février 2012